Victor HATAR Pepito et Pepita

Éditions JULLIARD / LES LETTRES NOUVELLES 36. Imprimé en FRANCE, le 15 Mai 1963. 273 Pages.

RÉSUMÉ : Le harpiste Pépito, jeune homme naïf, grave et tendre, est follement amoureux d'une actrice, Pépita, que son extravagante beauté, sa fantaisie, et sa non moins remarquable paresse vouent malgré elle aux plus délirantes aventures amoureuses. A la suite d'un pacte conclu entre eux, il est convenu que Pépito ne touchera pas à Pépita, qu'il sera son stylite bien-aimé, vivant à la façon de ces ermites attachés sur une colonne afin de résister aux tentations de la chair. Amitié amoureuse qui s'exaspère chez Pépito en débordements lyriques, dans le Budapest ravagé de l'après-guerre : ruins, inflation, marché noir, occupation militaire, misère, famine... Le tableau est amer sur lequel jouent, en fascinantes arabesques, le lyrisme et l'humour d'un écrivain nourri de Rabelais, de Rimbaud, de Céline.
On suivra avec émerveillement le cours torrentiel des discours de Pépita émaillés d'anecdotes saugrenues, on montera avec le harpiste au 20e étage de la tour à demi effondrée qui lui sert de logis, on découvrira avec lui les dons stupéfiants d'un lapin de Pâques devenu harpiste, on connaîtra les artistes snobs Budapalkogny (entendez Budapest) et l'intrigante Palma, la tendre et perfide amie de Pépita... Pépita perdue avant d'avoir pu être gagnée et qui n'était peut-être qu'une catin de haut vol !
Écrit juste avant les tragiques événements de Budapest, ce livre, d'où l'angoisse n'est point absente, est un merveilleux hommage à la vie, à l'amour, à la beauté, fût-elle inaccessible, voire perverse, une épopée irrésistible de cocasserie, de poésie et de tendresse.


5,00 € + -
Ce site utilise des cookies ainsi que des cookies de services tiers, en naviguant sur ce site vous acceptez l'utilisation de ces cookies.. Plus d'informations